Retour du programme de la ferme à l’assiette


Le sixième programme annuel de dollars du marché de la ferme à l’assiette est de retour pour une autre saison.

Avec plus de 17000 $ investis pour aider les gens à accéder aux produits frais et locaux, la saison 2020 est lancée du meilleur départ que la Coalition anti-faim Timmins (ACT) ait jamais vu.

Jennifer Vachon, la directrice exécutive du groupe, a déclaré au Daily Press que l’insécurité alimentaire était un problème à Timmins bien avant que le COVID-19 ne frappe.

Cependant, avec la pandémie, les chiffres nationaux suggèrent que l’insécurité alimentaire a augmenté de 39% à l’échelle nationale au cours des deux premiers mois de la pandémie.

«Je n’ai pas de statistiques locales», dit-elle. «Mais nous pouvons supposer que l’insécurité alimentaire a augmenté à Timmins. Le programme a toujours été important, mais surtout maintenant, avec plus de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire, il était particulièrement important cette année de s’assurer que le programme se poursuit et d’essayer de rallier le plus de personnes possible.

La campagne Feed It Forward, qui fait partie du programme, encourage les commerçants à donner de l’argent sous forme de dollars de la ferme à la fourchette en achetant un paquet de bons de 15 $ – 12 $ dont ils gardent pour eux-mêmes.

Les 3 $ restants sont ensuite reversés à la campagne Feed it Forward, où les particuliers, les organisations et les entreprises peuvent choisir de participer à la campagne en «Feeding It Forward» avec les lots de 15 $ ou en faisant un don en espèces à la campagne.

«L’idée est … de donner aux gens plus d’opportunités d’avoir cet accès à des aliments frais, sains et locaux», a expliqué Vachon, notant que le programme attirerait plus de gens sur le marché que jamais auparavant, et augmenterait la circulation piétonnière au centre-ville à un moment où c’est le plus nécessaire en raison de la pandémie du COVID-19 qui oblige les entreprises à fermer.

Elle a donné un exemple où ceux qui accèdent à la banque alimentaire recevraient un paquet de 30 $ s’ils sont célibataires, et les familles recevraient un paquet de 75 $ pour faire leurs achats chez n’importe quel vendeur à la fois au marché des fermiers du parc urbain et au marché des fermiers de Mountjoy.

«C’est un programme incroyablement stimulant, car les gens viennent acheter ce dont ils ont le plus besoin. Ils peuvent choisir les produits alimentaires dont ils ont besoin. »

En ce qui concerne le programme général de financement du marché de la ferme à l’assiette, il est ouvert à tous.

«Les dollars fonctionnent exactement de la même manière», a déclaré Vachon. «Chaque fois que quelqu’un a en main des dollars du marché de la ferme à la table, il peut le dépenser chez n’importe quel vendeur de produits alimentaires sur l’un ou l’autre des marchés.

«Ce qui est bien avec cela, c’est que les personnes qui accèdent au programme par le biais d’organisations ou de services d’urgence, n’ont pas besoin de ressentir la honte d’arriver sur le marché avec les dollars du marché de la ferme à la table en main.»

Noella Rinaldo, directrice générale de la Downtown Timmins Business Improvement Association, a déclaré au Daily Press que le montant d’argent avec lequel le programme a démarré est «merveilleux» car il soutient les agriculteurs locaux.

«Ce sont eux qui donnent (aux gens) ces produits frais, et cela ne fait que renforcer notre marché», a-t-elle déclaré.

«C’est incroyable de voir comment il est né de cette idée d’avoir quelque chose que les gens pourraient avoir accès à des aliments frais, (au) fait de la façon dont ils sont cultivés et de la façon dont la logistique a été élaborée parce qu’il y a beaucoup de logistique là-dedans … cela fait vraiment une grande différence pour pouvoir se développer. »

Chantal Mailloux, directrice générale du Centre Passerelle pour femmes du nord de l’Ontario – Timmins, a déclaré au Daily Press qu’il était important pour son organisation d’investir dans le programme de financement du marché, car ils essaient toujours d’aider les femmes à accéder à des aliments durables et sains. .

Elle a noté qu’ils participaient au programme Good Food Box d’ACT depuis plusieurs années et ont distribué des cartes-cadeaux aux femmes pour certaines épiceries, «mais maintenant, si nous pouvons soutenir les locaux tout en aidant les femmes qui franchissent nos portes, Je pense que c’est un gagnant-gagnant-gagnant tout autour. « 

Étant donné que cette année est la première fois que l’organisme achète les dollars du marché, Mailloux a déclaré avoir acheté 300 $ pour voir si le programme fonctionne pour ses clients. Si tel est le cas, l’organisation achèterait davantage et serait en mesure d’avoir une meilleure idée du nombre dont elle aurait besoin pour l’année prochaine.

«Pour eux (les femmes), cela signifie tout», a-t-elle expliqué. «Pour beaucoup d’entre eux, cela signifie beaucoup parce qu’il est si difficile d’y avoir accès parce que cela coûte cher, ils ont une famille à soutenir et beaucoup de choses sont en jeu, et s’ils veulent avoir un logement, parfois vous devez choisir lequel.

«Nous essayons autant que nous le pouvons avec l’argent que nous recevons des donateurs pour obtenir de la nourriture pour les femmes, c’est donc une excellente opportunité.»

Peter Davis, trésorier de la South Porcupine Food Bank, a fait écho aux commentaires de Mailloux, affirmant que le programme donne à ses clients la possibilité d’acheter les produits qu’ils désirent pour leur famille et eux-mêmes par rapport à ce que la banque alimentaire serait en mesure de leur fournir.

«Ils n’ont pas vraiment le choix quand ils viennent à notre banque alimentaire. Ils peuvent avoir des oignons, des pommes de terre, un peu de laitue et d’autres produits que nous pourrions avoir, mais quand ils viennent ici (au marché), ils peuvent acheter les choses dont ils ont besoin et qu’ils veulent. Ici, le gagnant-gagnant-gagnant aide vraiment les agriculteurs locaux à produire des aliments biologiques. Vous ne pouvez pas battre ça. « 

La South Porcupine Food Bank a acheté un peu moins de 2 000 $ en dollars du marché pour ses clients.

Mickayla Bird, directrice générale du Timmins Native Friendship Centre, a déclaré que certaines familles autochtones ont du mal à accéder aux produits frais et à la nourriture dans la communauté. C’est pourquoi le centre a consacré 4 200 $ de financement lié au COVID qu’il a reçu au programme pour s’assurer qu’il contribue à réduire ces obstacles.

«C’était une occasion parfaite pour nous d’essayer d’aider autant de familles que possible», a-t-elle déclaré. «Même si c’est quelque chose d’aussi simple que les familles avec des enfants de zéro à six ans, il ne se passe pas grand chose en ce moment à Timmins. Les événements sont très minimes, alors j’ai pensé que ce serait une excellente occasion de fournir certains de ces crédits à nos familles afin qu’elles puissent sortir, se promener et essayer quelque chose de différent ou de nouveau.

Les deux raisons pour lesquelles le centre a choisi le programme de financement du marché de la ferme à l’assiette, a expliqué Bird, avaient beaucoup à voir avec le fait de s’assurer que la communauté autochtone de Timmins a accès à des produits frais cultivés localement. Ils voulaient également faire en sorte que la jeune génération ait accès à une alimentation adéquate.

«Je veux m’assurer que nous fournissons ces opportunités pour les orienter dans la bonne direction», a-t-elle déclaré, notant que l’investissement réalisé par le centre servira 200 familles ainsi que d’autres clients.

«Je pense que c’est un avantage pour tout le monde. Ce programme encouragera plus d’activité physique parce que vous sortez et marchez. Vous êtes au soleil et vous prenez de la vitamine D. L’isolement a été un facteur très important pour beaucoup d’entre nous, c’est donc une excellente occasion de faire sortir tout le monde, de vivre une autre expérience et de faire partie de notre communauté. « 

Jeudi, le programme de financement du marché de la ferme à l’assiette a reçu une augmentation de 8 000 $ de Newmont Porcupine pour la campagne Feed It Forward, qui sera consacrée aux services d’alimentation et d’hébergement d’urgence pour les résidents dans le besoin.

Les forfaits Feed It Forward peuvent être achetés tous les jeudis à Urban Park et en tout temps pendant les heures d’ouverture au bureau de la ZAC du centre-ville de Timmins jusqu’à la fin de la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *